Spectacles (Shows) > IN 1 et 2

masquer

IN 1 et 2

IN 1 et 2 est un « événement » spectaculaire en deux parties, destiné aux lieux de vie que sont les crèches et les écoles maternelles, les hôpitaux, les foyers d’accueil...
Il s’adresse à tous à partir de 12 mois, enfants et adultes.

IN 1 et 2 est une action de jardinage.
IN 1 et 2 est une action de partage.

IN 1 et 2 parle de ce qui pousse : de ce qui pousse malgré nous, de ce qu’on empêche de pousser parce qu’on prend toute la place mais aussi de ce qu’on est capable de faire pousser n’importe où (donc ici aussi) parce qu’on prend le temps de regarder où on pose les pieds.

IN 1 et 2 est une histoire de temps.

La comédienne : « Ce qui compte, quand on jardine, ce qui compte c’est le temps. C’est le beau de rajdiner. Le temps qu’il fait et le temps qu’on compte : une seconde, dix secondes, deux minutes, trois minutes, cinq, quinze, trente six minutes, quarante minutes….. »

IN 1 et 2 est un projet INspiré par la recherche de Gilles Clément : Le Jardin en mouvement comme prétexte à l’IN-situ et à l’improvisation. Le Jardin planétaire pour mettre en relation la crèche, l’école, l’hôpital, avec le monde, et inversement.
Le Tiers paysage pour comprendre la nécessité du laisser pousser et de l’écoute de la diversité.

IN 1 et 2 doit beaucoup au travail de Jean-Luc Brisson, plasticien, et aux Carnets du Paysage.
IN1
les installations plastiques et sonores

IN 1 est composé de 4 sculptures sonores et animées « posées » au cœur d’un lieu de vie de façon inattendue.
Chacune de ces sculptures projette des images sur un des murs de la pièce : l’arrosoir fait pousser une plante de lumière, le ciel se projette sur le parasol, des fleurs poussent à l’intérieur d’une paire de bottes, la fenêtre s’ouvre sur un monde où le reflet des choses se mêle aux objets réels. Elles ont une évolution, un mouvement, de quelques minutes chacune. Ce mouvement peut se répéter à l’infini.

IN 1 reste au moins deux jours dans chaque lieu. Les adultes et les enfants s’installent, dans le même rythme, à regarder et à écouter. Les mouvements étant aléatoires, il ne se passe pas toujours la même chose. Il est conseillé de voir IN 1 plusieurs fois. IN 1 donne la possibilité de voir ce qu’on n’avait pas vu la première fois, de prendre le temps de revenir sur un détail, d’attendre que réapparaisse quelque chose qui nous avait plu, d’entendre à nouveau. C’est le temps qu’il faut pour devenir familier de l’œuvre.
IN2
le spectacle

IN 2 est un spectacle qui dure 40mn.
Le principe de l’installation est toujours là car nous glissons notre espace de jeu dans l’espace de vie.

Une comédienne et un technicien brouillent les pistes : la salle est un jardin dont ils redessinent sans cesse les contours, ou plutôt dont les contours sont sans cesse re-façonnés par ce qui pousse là : du végétal, des humains, des mots et des sons. Leurs outils sont le dessin et la projection vidéo de photographies et de films d’animations. En jouant avec l’architecture de la salle, avec la spécificité de son aménagement, les images dialoguent avec les murs, les meubles, les plafonds.
Les deux « jardiniers » ouvrent des portes pour laisser le dehors - la ville, les plantes, les jardiniers, les automobiles, la musique - entrer dans la salle mais aussi pour inviter le public à sortir.

La comédienne : « Pendant que j’ai le dos tourné, une tige monte lentement le long du mur, se faufile par la fenêtre entrouverte. Elle passe de l’autre côté, descend en s’agrippant aux fissures, traverse la route, grimpe sur le feu de signalisation, s’agrippe à la jambe d’un passant, traverse, y laisse quelques feuilles, se reprend, monte, descend.... »

Pourquoi le jardinage ?
Le Jardin en mouvement pour laisser les enfants grandir et pour chercher la façon de les accompagner.
Le Jardin planétaire pour considérer la maison, la crèche, l’école, le parc, comme faisant partie du même univers.
Le Tiers paysage pour questionner le rythme de nos actions, de nos contraintes, de nos jeux avec et pour les enfants. Pour reconnaître la nécessité d’espace non contrôlés, pour pouvoir voir ce qui serait si important de voir.

La comédienne : « rajdiner c’est bolon, c’est bolon comme de de-dessiner, comme de de-danser, comme de de-manger... »
IN 1 et 2 est une création de Paolo Cardona, Fabrizio Cenci, Benoît Fincker, Isabelle Hervouët, Flop Lebebvre, Nicolas Le Bodic, Christophe Loiseau.
En tant qu’impulseur des idées et metteur en scène, musicien, développeur de logiciel, comédienne, plasticien, régisseur/éclairagiste, photographe/créateur des animations.
IN 1 et 2 est le résultat d’un travail collectif.

Co-production : Scène nationale de Cavaillon, Théâtre Massalia, Pôle Jeune Public Toulon Provence Méditerranée.
En collaboration avec l’Opéra de Saint Étienne (secteur jeune public) et la Gare Franche, Cosmos Kolej, Marseille.

Le projet reçoit le soutien du Conseil Général de Bouches-du-Rhône, du Conseil Régional PACA et de la DRAC PACA.