Expos (Exhibitions) > De ces pas

masquer

De ces pas

Paolo Cardona
Depuis quelques années, je me balade un appareil numérique à la main.
Je marche dans les villes où je joue un spectacle et au hasard des envies, en suivant des pistes imaginaires, je regarde ce que mes pas rencontrent. Les signes que quelqu’un d’inconnu m’a laissé en passant par là.
Je suis la trace, fasciné par cette mise en scène aléatoire, en quête d’une histoire impossible, d’une écriture infinie à laquelle manquent forcément des pages, laissées derrière moi dans une rue que je n’ai pas parcourue, sur un mur dont je n’ai regardé qu’une face.
Humain au milieu des humains, je continue à être fasciné par le travail volontaire ou involontaire de mes semblables, tous ces gens qui cumulent, coupent, écrasent, jettent, posent, consomment, déplacent, arrachent, couvrent.
Ils composent quelque chose d’indéfinissable qui court en parallèle, juste à côté de nos chemins et pour ça, je leur suis redevable.

Paolo Cardona