Spectacles (Shows) > Comme ça

masquer

Comme ça

"Bienvenue à la Foire des ombres. Ici, on ne vend rien mais on vous demande de prêter attention. Le premier qui s’endort sera rattrapé par ses rêves les plus sombres. Nous ferons valser devant vous tous les possibles de l’humanité, merveilleuse poubelle sans fond ! Entrez ! Entrez ! Du dépotoir nous allons tenter de faire un palais aux merveilles. Entrez avec nous dans le ventre de l’Ogre. Et laissez vos ailes et votre sensibilité au vestiaire, pour qu’elles ne soient pas froissées. Entrez ! Sortez ! Entrez !" Alain Gautré

Comme ça est le résultat d’une succession de transformations, de digestions. Des Ogranges, personnages peints par Isabelle Hervouët, offerts en dîner, Alain Gautré, grand carnassier, a tiré 80 pages de textes, chansons et poèmes.
Gyulà Molnar et les quatre comédiens ont à leur tour absorbé la vie bouillonnante qui leur était présentée. Ainsi, le spectacle raconte les peintures et les textes, et plus encore.

Autour, c’est leur espace quotidien de travail, en marge du spectacle qu’ils ont à présenter. On les voit changer de costume, régler la lumière, mettre en route la musique, passer les accessoires. Petits dialogues, apartés, ils se racontent un bout d’enfance, des bribes du passé, les complications du présent.

Au centre, c’est le cercle magique, le lieu de représentation. C’est la scène d’une espèce de théâtre forain ou les personnages se dévoilent avec grand manque de pudeur.
Ils chantent, dansent, déclament et présentent les anges, les ogres, les monstres à des spectateurs sans lesquels « ils seraient au chômage ». Ils y mettent tout leur coeur, conscients de la hauteur de leur tâche.

Un spectacle de Paolo Cardona et Isabelle Hervouët
Avec Paolo Cafiero, Fabrizio Cenci, Isabelle Hervouët et Paolo Cardona

Textes : Alain Gautré
Mise en scène :Gyùla Molnar
Musique : Fabrizio Cenci
Lumières : Paolo Cafiero
Costumes : Thérèse Angebault

Coproduction : Système Friche Théâtre, Théâtre Massalia, TJP et Théâtre Athénor

Avec le soutien du Conseil Régional PACA, de la DRAC PACA et de la DMDTS (bourse à l’écriture)

Merci au Théâtre de la Minoterie et à Vélo Théâtre